Courtyard
retour à l'aperçu

Gratter le ciel avec du bois

Communiqué de presse matériau visionnaire efficacité lundi 4 septembre 2023

Construire des tours en bois durable: ce n’est pas une plaisanterie! Au contraire, en Suisse c’est déjà une réalité. Comme sur le site de Lokstadt à Winterthour. La tour «Rocket» y est en cours de construction. Avec ses 100 mètres de hauteur, elle bat tous les records, fait la une des médias internationaux et met des prestations d’ingénierie suisses durables sur le devant de la scène mondiale. Une ingénierie haut de gamme pour la protection du climat.

Là où des appartements, des bureaux, un hôtel et un casino sortent aujourd’hui de terre, il y avait autrefois les ateliers de la Société suisse pour la construction de locomotives et de machines. C’est ici que des locomotives baptisées Bigboy, Tigerli ou Rocket étaient construites dans le passé. Aujourd’hui, des bâtiments visionnaires en bois perpétuent ces noms.

Hôtel sur sept étages surmonté de 25 étages d’appartements – la tour en bois est un vrai gratte-ciel. màd Ina-vest
«Nos enfants nous demanderont: «Vous le saviez, pourquoi vous n’en avez pas fait plus?!»

Rocket: record du monde du bâtiment en bois

En Suisse, les maisons en bois évoquent plutôt des chalets alpins. Cette idée paraît aujourd’hui vieillotte. Avec le progrès technologique et le défi climatique, le bois comme matériau de construction entre maintenant aussi en jeu pour les «gratte-ciel». Le matériau de construction est en train d’être redécouvert, étudié, et est déjà utilisé comme alternative durable. En tant que solution intelligente pour un habitat concentré dans les villes, il réduit considérablement l’empreinte écologique.
La construction innovante de «Rocket» aide effectivement le secteur suisse de l’ingénierie et du bâtiment à prendre de la hauteur. Même CNN parle du record du monde avec un système unique. Wolfram Kübler, ingénieur en génie civil HES et titulaire d’un master en ingénierie de l’énergie des bâtiments, a participé au développement de la solution de construction en bois. Elle divise par deux les émissions de gaz à effet de serre par rapport aux constructions en béton armé!

Structure porteuse avec une portée décisive pour la protection du climat
Dans le système innovant de la «Rocket» à Winterthour, pour la structure porteuse de la tour, les ingénieurs ont misé sur du bois européen au lieu d’un noyau en béton. Cela diminue le poids et permet de construire en hauteur avec du bois, une matière première renouvelable, sans perte de stabilité. Pour l’ingénieur responsable Wolfram Kübler, une chose est claire: «L’objectif est d’avoir le moins d’effet possible sur l’environnement tout en obtenant les performances souhaitées ou nécessaires. Si nous évitons le plus possible le ciment et que cela devient la norme dans les édifices neufs, nous avons dans le secteur du bâtiment un grand levier pour la protection du climat.» Cependant, les critères utilisés par les acheteurs pour lancer des appels d’offres relatifs aux projets sont déterminants. De même que le fait de savoir si des prescriptions légales, telles que des valeurs maximales d’émissions, favorisent la construction de bâtiments à faible taux d’émissions. Les solutions sont disponibles.

Vivre dans la tour en bois Rocket quand elle est terminé. màd Ina-vest


Pourquoi vous n’en avez pas fait plus?
Pour Kübler, le temps des excuses est révolu. «Les effets des changements climatiques sont non seulement scientifiquement prouvés, mais ils sont aussi mesurables et visibles. Les conséquences et les frais consécutifs sont disproportionnellement plus élevés que les investissements dans les efforts pour éviter les émissions de CO2», souligne-t-il. Selon lui, la preuve est faite par les expertes et experts et des solutions existent. Outre la faisabilité avérée, Kübler s’intéresse également à l’équité pour la prochaine génération: «C’est possible sans avoir mal ni devoir renoncer à quelque chose. Nos enfants nous demanderont: «Vous le saviez, pourquoi vous n’en avez pas fait plus?!»

Bilan de ce graphique: beaucoup moins de béton et d’acier dans la tour Rocket à Winterthur, c’est bon pour le climat! màd Implenia

Construire un avenir durable
La question de savoir ce qu’on laisse aux générations suivantes a déjà motivé Wolfram Kübler lors du choix de ses études pour devenir ingénieur en génie civil, et reste son moteur aujourd’hui. Pour lui, le métier d’ingénieur est lié à une grande responsabilité. À part l’ingénierie, peu de secteurs peuvent apporter des solutions aussi concrètes pour la protection du climat. Mais pour cela il faut des conditions-cadres légales adaptées.

Dans «Rocket» à Winterthour, le plus grand bâtiment d’habitation en bois du monde, environ 200 appartements et 80 chambres d’hôtel sont en construction dans un édifice durable à faible taux d’émissions. Un mode de construction qui peut faire école dans le génie civil en Suisse et dans le monde.

Ingenieur Wolfram Kübler (WaltGalmarini AG) dit: «Nous avons dans le secteur du bâtiment un grand levier pour la protection du climat.» màd W. Kübler

Entreprises suisse.ing impliquées

Liens supplémentaires

En utilisant www.suisse-ing.ch vous acceptez l'utilisation de cookies. Protection des données.